Les musées s'invitent chez vous

Des expos virtuelles à voir à la maison

Alors que vous êtes invités à rester chez vous, confinés en raison de l'épidémie de Coronavirus, mais qu'une petite visite au musée, ça vous manque quand même un peu, on vous propose une sélection de visites virtuelles et autres collections numériques de certains musées carcassonnais, à découvrir tranquillement sans sortir de chez vous. Plutôt que de faire une croix sur les expos phares de Carcassonne, pourquoi ne pas les découvrir différemment ? Voici quelques expositions virtuelles à voir ou revoir.

Le MUSÉE DES BEAUX ARTS comme si vous y étiez !

Depuis votre canapé, visitez le Musée des Beaux Arts de Carcassonne ! Lieu culturel incontournable de la Bastide Saint-Louis, admirez les tableaux qu'il abrite dans ces différentes salles...  C'est parti pour une petite visite gratuite !

Zoom sur une oeuvre de PERRIER

Malgré la fermeture au public, Emilie Frafil, responsable du Musée des Beaux-Arts, vous donne la possibilité de découvrir une œuvre des collections permanentes du musée: L'Histoire d'Acis et Galatée, du peintre François Perrier (1594-1649). Une lecture intéressante de l’œuvre qui vous donnera surement envie de venir la découvrir quand cela sera possible... Bonne visite virtuelle !

Zoom sur une oeuvre de CARAUD

La Déclaration est un tableau qui date de 1877. Joseph Caraud, artiste français, nous dévoile ici une scène entre deux jeunes gens. Sur la gauche, un jeune homme agenouillé a laissé son chapeau et sa canne. Il fait une déclaration à une jeune femme assise sur un banc occupée à son ouvrage. Un bouquet de fleurs vient d’être jeté à terre. Découvrez tous les secrets de cette peintre à l'huile ci-dessous.

Zoom sur une oeuvre de Laugé

Achille Laugé (Arzens, 1861 – Cailhau,1944) suit un enseignement auprès de Jean Jalabert à Carcassonne. Il entre aux beaux-arts de Paris en 1880 où il fréquente les ateliers d’Yvon et de Cabanel. En 1888, il retourne dans sa région natale où il demeurera. Portraits, natures mortes et paysages du Languedoc-Roussillon sont les sujets prépondérants de sa peinture. Découvrez le Portrait de Madame Astre de 1892 (Huile sur toile, 198 x 133 cm) où Achille Laugé à créé une harmonie de blanc sur fond blanc par le biais de pointillés et hachures. Il s’agit du portrait de la première épouse d’Achille Astre, collectionneur aguerri et marchand d’art, secrétaire de Gustave Geoffroy (journaliste et critique d'art).

Zoom sur une oeuvre de Lepicie

Fils François-Bernard Lépicié et de Renée-Elisabeth Marlié, tous les deux graveurs, Nicolas Bernard est l’élève de CarleVan Loo. Il est reçu en 1769 à l’Académie royale de peinture et de sculpture. Il traite, au début de sa carrière, les sujets d’histoire et les scènes familières, aux coloris clairs, aux compositions en diagonale, aux larges empâtements. Par la suite,ses compositions rappellent les recherches de ses contemporains néo-classiques, notamment dans Regulus sort de Rome pour se rendre à Carthage, conservé à Carcassonne. Mais ses portrait et scènes de genre, aux tons chauds, au réalisme tranquille font sa renommée. Sa peinture est souvent comparée à celles de Chardin et de Greuze (1725-1805).

Zoom sur une oeuvre de Labruzzi

Aquarelliste, dessinateur et graveur, Carlo Labruzzi est né à Rome en 1748, et mort à Pérouse en 1817. Labruzzi étudie auprès de Marco Bénéfial. Il s’installe en 1780 à Rome, après avoir passé ses premières années de peintre à Nuremberg. Il est élu membre de la Académie pontificale des beaux-arts et des lettres des virtuoses au Panthéon et en 1786, il devient membre de l'Accademia di San Luca. En1789, Labruzi et l’archéologue Richard Colt Hoare partent sur la voie Antique «Appia Antica» jusqu’à Bénévent afin de réaliser des croquis. Partis de Rome le 31 octobre,le mauvais temps arrête vite les deux compagnons de voyage qui sont obligés de faire de nombreuses escales jusqu’à Naples où ils arrêtent leur voyage car Labruzzi tombe malade. Cette excursion fera l’objet d’un livre, divisé en 4 volumes Recollections abroad in the years 1785-1791(Souvenirs à l’étranger dans les années 1785-1791)dans lequel sir Richard Colt Hoare, répertorie tous les croquis réalisés par Labruzzi pendant leur expédition.

Zoom sur une oeuvre de Luminais

Dès 1839, il suit tout d’abord les cours de Léon Cogniet, peintre d'Histoire et portraitiste, à l’école des beaux-arts de Paris puis il fréquente l’atelier de Constant Troyon, peintre de paysages et d’animaux. À partir de 1843, il expose régulièrement au Salon. Au début, il peint des scènes de genre sur la vie quotidienne en basse Bretagne, par la suite il représente la peinture d'histoire à travers des sujets gaulois, pour se consacrer entièrement à la dynastie mérovingienne. Il fait partie des artistes qui vont largement diffuser au cours de la Troisième République une image erronée des Gaulois aux casquesailés et aux longues tresses. Ignorant les données archéologiques, Luminais représente sa vision de l’Histoire en inventant des costumes aux personnages historiques qu’il décide de représenter. Il sera surnommé "le peintre des Gaules".

 

En direct de la MAISON DES MÉMOIRES !

Depuis votre canapé, découvrez quelques expos de la Maison des Mémoires de Carcassonne ! Lieu d'expositions phare de la Bastide Saint-Louis situé rue de Verdun à Carcassonne, la Maison des mémoires est avant tout un musée dédié au poète surréaliste Joë Bousquet... Découvrez virtuellement son histoire...

Des expos à (re) découvrir

A Carcassonne, la Maison des Mémoires, doté d'un centre de documentation exceptionnel, est un lieu d’expositions, de conférences et d’éditions qui fait se rencontrer l’histoire de l’art, l’histoire des sciences de l’homme et celle de la constitution des identités. Faites de votre confinement, un véritable voyage culturel en découvrant de nombreuses expositions virtuellement !

 

VISITE virtuelle de la Coopérative Collection CÉRÈS FRANCO

Depuis votre canapé, visitez virtuellement un lieu d'expositions emblématique aux alentours de Carcassonne. Implantée à Montolieu, village du livre, La Coopérative (ancienne coopérative viticole du village restaurée en centre d'art) accueille l'impressionnante collection d'art brut, naïf, singulier et expressionniste rassemblée par Cérès Franco pendant un demi-siècle. Bonne visite virtuelle !

Zoom sur l'expo "Les voleurs de feu"

Bien que La Coopérative Collection Cérès Franco soit fermée temporairement, on vous propose de découvrir virtuellement son expo 2020. Cette exposition qui s'intitule "Les voleurs de feu" vous emmène à la découverte d'une profusion d’œuvres. Toutes les facettes représentatives de l'ensemble de la collection seront présentées : artisans anonymes de l'art populaire, artistes naïfs, autodidactes de l'art brut ou singulier, outsiders, artistes de la Nouvelle Figuration, expressionnistes, surréalistes et de nombreux inclassables... Orchestrée par Dominique Polad-Hardouin, fille de Cérès Franco, disparue le 1er mars dernier, cette expo résonne comme un véritable hommage.